Preppers de l'Enfer

Discussions Diverses

#1 06-04-2020 17:20:39

LaurJ
Membre
Inscription : 15-10-2018
Messages : 219

Preppers de l'Enfer

Salut, malgré mes recherches sur le forum, je n'ai rien trouvé d'existant au sujet du prepping, ni des preppers, ces personnes infiniment prévoyantes dont le leitmotiv est de faire en sorte d'envisager et de parer au maximum à toute éventualité.

La situation actuelle, avec la crise du Covid-19 et ses conséquences sur nos vies, met au jour, à mon humble avis, ce que certains déjà, ici-même, avaient signalé à propos de la relative fragilité de nos modes de vie. Elle montre à quel point, un événement peut rapidement mettre une pagaille monstre dans cet équilibre précaire, voir modifier totalement, si cela dure, le visage du monde tel que nous le connaissons.

Cette situation me fait prendre conscience de cette fragilité, que peut-être je ne voulais pas voir, trop occupé à ma carrière professionnelle, et a profiter des plaisirs futiles si facilement accessibles par notre mode de vie. Après tout c'est la solution de facilité, on se laisse porter, et tant que tout va bien, pourquoi chercher à prévoir l'imprévisible ?

Je lis donc de plus en plus de ressources sur le "prepping" et les "preppers", ce mouvement (qui n'en est pas un, du moins il n'existe rien de formellement organisé) composé de

Wikipedia a écrit :

personnes prenant des initiatives ingénieuses, se diriger dans un sens intelligent afin de se préparer au pire. […] Il s'agit donc d'un survivalisme de toutes les façons possibles : se cultiver soi-même, être auto-suffisant, faire autant que possible pour se débrouiller aussi bien que possible par soi-même. Et cela peut se faire dans des zones urbaines, semi-urbaines ou à la campagne. Cela veut dire également : devenir de plus en plus solidement engagé avec ses voisins, son quartier. Travailler ensemble et comprendre que nous sommes tous dans le même bain. Le meilleur moyen d'avancer c'est en s'aidant mutuellement.[…]

Clairement donc, je ne parle pas de "survivalisme", tel qu'on peut le concevoir de premier abord, c'est à dire de l'image collective du redneck de l'alt-right américaine dans son bunker où sont stockées 3 ans de bouffe en boite, à côté de 5000 munitions de 7.62 et une quinzaine d'armes automatiques, prêt pour foutre une branlée aux zombies, ou à défaut, à tout congénère qui aurait l'outrecuidance d'en avoir après ses boîtes de corned-beef.

D'ailleurs, pour moi, un prepper ne s'encombre pas de doctrine, quelle soit politique ou religieuse, mais se borne à imaginer ce qui pourrait se passer, et se prépare en conséquence, afin que toute situation extrêmement anormale ait le moins de conséquences néfastes possible, pour lui, ses proches, voire même ses voisins, etc.

Lors de mes lectures, je suis tombé sur ce site qui me paraît extrêmement équilibré dans son propos (c'est en anglais par contre, désolé pour les non-angophones): https://theprepared.com/prepping-basics … ergencies/

Alors, de votre côté ? Certains sont déjà des preppers (peut-être sans vraiment le savoir ou le revendiquer) ?
Comme moi, la situation actuelle vous fait réfléchir sur comment être moins dépendant de la cuillère qui nous donne à manger actuellement sans gros efforts ?

Autour de moi, j'entend de plus en plus de personnes déclarer qu'une fois tout ceci terminé (si ça se termine bien, c'est là toute l'inconnue), elles feront un potager et élèveront quelques poules, pour au moins réduire cette dépendance totale en matière de nourriture, etc.

Et vous ?


C'est bien l'argent qui fait tourner le monde, pas l'huile de corps. #Team Anti-#Team

Hors ligne

#2 06-04-2020 17:30:00

ZZ chr
Ironside Dick
Lieu : Haute Bretagne
Inscription : 03-01-2015
Messages : 12 760

Re : Preppers de l'Enfer

Bizarre ton truc Laurj...

Sinon, les prépuces (je francise) les plus avisés actuellement sont ceux qui restent chez eux en dehors des sorties boulot !
Quant aux urbains, ça va être dur pour eux le potager et les poules...


Zizi Chromé ou Zizictateur pour Pierro, Ironside Dick pour Seb, HouZiZini pour Mike
Autoproclamé Prez à vie de la Team Super Connards (Vice-Prez : Pierro) + Président Dictateur Général du topic "Point Présence des habitiués / HF2021"  fuck    Vieux con depuis tout jeune fuck fuck
CHERCHE UN PASS 3 JOURS POUR MON 2ème FILS (présent en 2015 & 2016, absent depuis pour cause d'études)

Hors ligne

#3 06-04-2020 18:22:58

Celt
Membre
Inscription : 17-11-2014
Messages : 121

Re : Preppers de l'Enfer

Salut LaurJ

Je suis dans cette démarche de recherche d'autonomie et de moins dépendre du système depuis 3 ou 4 ans.

On est d'ailleurs en passe avec ma femme d'acheter une maison quasi autonome avec panneaux solaires, panneaux thermiques, recyclage de l'eau de pluie pour les machines, wc etc... Plus un grand terrain avec permaculture et poules au programme.

En parallèle, nous avons décidé de rééquilibrer la balance vie perso/ vie pro.
ça fait un an que l'on a coupé toutes les dépenses "inutiles", on passe progressivement au zéro dechets, on achète en vrac, on fait toute la cuisine "maison"...
Grâce à ces habitudes, non seulement on a acquis des connaissances et compétences mais on pourrait presque se permettre de vivre sur un seul salaire aujourd'hui.
Ce qui pour nous doit faire parti intégralement de la démarche, se détacher progressivement du "système" et du travail comme élément central de nos journées pour se recentrer sur l'essentiel, sa famille, ses loisirs etc...

Perso la différence que je fais entre le prepper et le survivaliste:

Pour moi, le prepper se dit que la menace d'un effondrement plane mais ne va pas forcement pousser jusqu'à adapter son quotidien et son mode de vie en fonction. Il va plutôt claquer du pognon dans du matos pour "le cas où" avoir un super EDC, BOB, quelques réserves etc. Il sera au bureau du lundi au vendredi et va se faire un petit bushcraft à l'occasion le weekend avant de repartir dans sa routine metro/boulot/dodo
Je suis d'ailleurs convaincu qu'à la sortie de l'épisode covid-19,  ça va devenir une tendance folle et un ciblage marketing de premier choix.

Le survivaliste pour moi, au delà des clichés du redneck ou de mecs comme celui vu dernièrement dans une vidéo Kombini, est une personne qui va adapter son quotidien pour être le moins dépendant du système tout de suite et ce au quotidien. Du moins je me retrouve plus dans cette définition.

Je vais lister quelques livres que je trouve essentiels à la suite (parmi la montagne de livres qui surfent et vont surfer sur cette tendance suite au Covid).

Tout d'abord, le livre de Pablo Servigne "Comment tout peut s'effondrer".
Je pense que c'est LE livre à lire et ensuite prêter au maximum à son entourage pour une prise de conscience que le fonctionnement actuel de nos vies et économies ne peut pas tenir.
https://www.amazon.fr/Comment-seffondre … 2021223310

Et pour ce qui concerne le côté alimentaire et permaculture, "la révolution d'un seul brin de paille"
https://www.amazon.fr/r%C3%A9volution-d … 2844456243

Ainsi que "vivre avec la terre", magnifique ensemble de 3 livres écrits par le propriétaire de la ferme du bec hellouin.
Ces 3 livres regroupent presque tout ce qu'il faut savoir pour se lancer, voir pour ce qui concerne le 3ème tome pour créer sa micro ferme.
C'est cher mais moins que d'acheter X livres qui seront moins pertinents et vont souvent recroiser les mêmes infos au final (et je suis passé par là big_smile  )
https://www.amazon.fr/Vivre-avec-Terre- … 233011947X

Désolé pour les liens amazon, je suis plutôt pour passer par d'autres entreprises plus en rapport avec mes valeurs mais ça permet de consulter le plus grand nombre d'avis sur les livres.

En complément, sur Youtube, je trouve que Brian de "l'archi'pelle" a une approche sympa.
Il est en plus très accessible et a un discord où on peut échanger en direct avec lui.

https://www.youtube.com/channel/UCOc43V … MX7fikucyw
https://discord.gg/cgvXYqd


16-17-18-19 et 20  horns

Hors ligne

#4 06-04-2020 18:45:12

SAMM
Ashen Lady
Inscription : 30-06-2010
Messages : 5 646

Re : Preppers de l'Enfer

ZZ chr a écrit :

Quant aux urbains, ça va être dur pour eux le potager et les poules...

Si si ZZ Chr, les urbains aussi ont des potes agés et des poules  big_smile

Hors ligne

#5 06-04-2020 18:52:49

Skullnbones
My taylor is rich
Lieu : 42
Inscription : 25-10-2012
Messages : 4 543
Site Web

Re : Preppers de l'Enfer

J'adore les liens Amazon au milieu !  lol  devil  kiss

Hors ligne

#6 06-04-2020 19:59:54

Celt
Membre
Inscription : 17-11-2014
Messages : 121

Re : Preppers de l'Enfer

d'où le:

Désolé pour les liens amazon, je suis plutôt pour passer par d'autres entreprises plus en rapport avec mes valeurs mais ça permet de consulter le plus grand nombre d'avis sur les livres.

J'ai commandé les deux premiers chez mon libraire indépendant et le dernier chez nature et découverte faute d’approvisionnement  wink


16-17-18-19 et 20  horns

Hors ligne

#7 06-04-2020 20:52:59

ZZ chr
Ironside Dick
Lieu : Haute Bretagne
Inscription : 03-01-2015
Messages : 12 760

Re : Preppers de l'Enfer

Alors sans blague maintenant : nous pratiquons depuis une dizaine d'années dans notre potager la culture sans bêchage sous paillis multicouches permanent, suivant les préconisations de Dominique Soltner.
En hiver, multicouches feuilles mortes / copeaux de bois (quand j'en trouve) / paille ou foin. Tout ça se dégrade jusqu'au printemps pour finir en humus. En plus ça protège la faune en dessous et ça freine la pousse des herbes indésirables en mars.
Au printemps, inutile de bêcher : un trou dans la terre super meuble et maintenant bien grasse et pleine de verres tongue beer vers de terre, souple, humide, impeccable, on en mangerait presque. Évidemment, ça n'est plus de la poudre comme après un coup de motobineuse, mais ça respecte la vie des petites bêtes à l'intérieur et la fatigue du jardinier à l'extérieur (pas besoin de désherber, biner, bêcher...)
L'été, sur les plantations, paillis épais (20 cm mini) paille ou foin (ça pique moins). Peu d'arrosage, si ce n'est au pied des tomates qui sont sous tunnel. La terre reste fraiche.
Rotation des cultures conseillée.
Après on fait essentiellement des tomates (25 pieds), courgettes, potirons, potimarrons, concombres... et parallèlement beaucoup d'herbes aromatiques, sur paillis aussi.

Néanmoins, je me demande s'il ne faudrait pas amender un peu, et avec quoi. On composte pas mal mais on a un peu la flemme de décomposter pour épandre...


@ SAMM :  lol  Très bon ! Encore que par les temps qui courent, des potes âgés, ça risque de diminuer  sad  Allez allez, reparlons légumes !...  smile  neutral  sad  ops  Euh...non, pardon : légumes, réa...


Zizi Chromé ou Zizictateur pour Pierro, Ironside Dick pour Seb, HouZiZini pour Mike
Autoproclamé Prez à vie de la Team Super Connards (Vice-Prez : Pierro) + Président Dictateur Général du topic "Point Présence des habitiués / HF2021"  fuck    Vieux con depuis tout jeune fuck fuck
CHERCHE UN PASS 3 JOURS POUR MON 2ème FILS (présent en 2015 & 2016, absent depuis pour cause d'études)

Hors ligne

#8 06-04-2020 22:00:57

Chayant
Membre
Lieu : Bourgogne, origine Lorraine
Inscription : 13-10-2017
Messages : 304

Re : Preppers de l'Enfer

ZZ chr a écrit :

Alors sans blague maintenant : nous pratiquons depuis une dizaine d'années dans notre potager la culture sans bêchage sous paillis multicouches permanent, suivant les préconisations de Dominique Soltner.
En hiver, multicouches feuilles mortes / copeaux de bois (quand j'en trouve) / paille ou foin. Tout ça se dégrade jusqu'au printemps pour finir en humus. En plus ça protège la faune en dessous et ça freine la pousse des herbes indésirables en mars.
Au printemps, inutile de bêcher : un trou dans la terre super meuble et maintenant bien grasse et pleine de verres tongue beer vers de terre, souple, humide, impeccable, on en mangerait presque. Évidemment, ça n'est plus de la poudre comme après un coup de motobineuse, mais ça respecte la vie des petites bêtes à l'intérieur et la fatigue du jardinier à l'extérieur (pas besoin de désherber, biner, bêcher...)
L'été, sur les plantations, paillis épais (20 cm mini) paille ou foin (ça pique moins). Peu d'arrosage, si ce n'est au pied des tomates qui sont sous tunnel. La terre reste fraiche.
Rotation des cultures conseillée.
Après on fait essentiellement des tomates (25 pieds), courgettes, potirons, potimarrons, concombres... et parallèlement beaucoup d'herbes aromatiques, sur paillis aussi.

Néanmoins, je me demande s'il ne faudrait pas amender un peu, et avec quoi. On composte pas mal mais on a un peu la flemme de décomposter pour épandre...


@ SAMM :  lol  Très bon ! Encore que par les temps qui courent, des potes âgés, ça risque de diminuer  sad  Allez allez, reparlons légumes !...  smile  neutral  sad  ops  Euh...non, pardon : légumes, réa...

Tente le compostage de surface ! Tu amendes ton sol sans avoir à faire d’autres manipulations et en plus, les limaces vont se ruer sur les déchets plutôt que les jeunes plants !

Hors ligne

#9 07-04-2020 15:03:19

LaurJ
Membre
Inscription : 15-10-2018
Messages : 219

Re : Preppers de l'Enfer

Celt a écrit :

Salut LaurJ

Je suis dans cette démarche de recherche d'autonomie et de moins dépendre du système depuis 3 ou 4 ans.

Il y a eu un élément déclencheur ? Ou c'est l'aboutissement d'une réflexion plus ancienne ?

Celt a écrit :

On est d'ailleurs en passe avec ma femme d'acheter une maison quasi autonome avec panneaux solaires, panneaux thermiques, recyclage de l'eau de pluie pour les machines, wc etc... Plus un grand terrain avec permaculture et poules au programme.

En parallèle, nous avons décidé de rééquilibrer la balance vie perso/ vie pro.
ça fait un an que l'on a coupé toutes les dépenses "inutiles", on passe progressivement au zéro dechets, on achète en vrac, on fait toute la cuisine "maison"...
Grâce à ces habitudes, non seulement on a acquis des connaissances et compétences mais on pourrait presque se permettre de vivre sur un seul salaire aujourd'hui.
Ce qui pour nous doit faire parti intégralement de la démarche, se détacher progressivement du "système" et du travail comme élément central de nos journées pour se recentrer sur l'essentiel, sa famille, ses loisirs etc...

Je ne pense pas être dans l'optique 0 déchets etc, même si je n'ai pas attendu ces dernières années (et la relative prise de conscience écologique amenée par le bouleversement climatique) pour éviter de gaspiller, trier, ne pas jeter de papier/ticket-de-caisse/plastique/megot/tout-ce-qu'on-veut ailleurs que dans une poubelle.

Se détacher progressivement du "système" ok, mais le faire de façon absolue et complète reste illusoire pour moi, je pense plus à ne pas mettre tout mes œufs dans le même panier, c'est à dire ne plus dépendre totalement à 100% du "système" pour les besoins vitaux (l'eau, la nourriture, l'hygiène, un abri), et ce afin de ne pas être pris au dépourvu en cas de faillite, même momentanée de ce même système, que je découvre d'une fragilité incroyable depuis ces dernières semaines (le terme de "château de cartes" me parle beaucoup).

Il est possible toutefois qu'en amorçant cette démarche de pouvoir faire face au moins temporairement à un cataclysme qu'il soit sociétal, environnemental, climatique, permette d'entrevoir une autonomie encore plus complète et durable, comme tu l'envisage. C'est juste que de mon côté je n'en suis pas encore là de ma réflexion. Mais ce genre de retour permet d'avoir un peu de recul sur ce qui est envisageable ou pas wink

Celt a écrit :

Perso la différence que je fais entre le prepper et le survivaliste:

Pour moi, le prepper se dit que la menace d'un effondrement plane mais ne va pas forcement pousser jusqu'à adapter son quotidien et son mode de vie en fonction. Il va plutôt claquer du pognon dans du matos pour "le cas où" avoir un super EDC, BOB, quelques réserves etc. Il sera au bureau du lundi au vendredi et va se faire un petit bushcraft à l'occasion le weekend avant de repartir dans sa routine metro/boulot/dodo
Je suis d'ailleurs convaincu qu'à la sortie de l'épisode covid-19,  ça va devenir une tendance folle et un ciblage marketing de premier choix.

Le survivaliste pour moi, au delà des clichés du redneck ou de mecs comme celui vu dernièrement dans une vidéo Kombini, est une personne qui va adapter son quotidien pour être le moins dépendant du système tout de suite et ce au quotidien. Du moins je me retrouve plus dans cette définition.

J'ai du mal avec "survivaliste", mais c'est certainement un biais créé par la médiatisation de "cas extrêmes" dont je faisais aussi allusion. Par exemple, un excellent ami de 20 ans est parti dans un trip depuis quelques années ou il cherche à voir une maison 100% autonome (même en eau potable), il a pris une licence de tir et commence à collectionner les armes à feu de calibres de plus en plus gros. J'ai peur qu'il monte dans son délire de plus en plus et qu'il n'en devienne parano. Jusqu'à la crise actuelle, pour la partie maison autonome, je pensais qu'il délirait, je ne pense plus ça que pour les flingues (et je pense que j'en démordrais pas, un tel arsenal ne pouvant que compliquer et envenimer les choses, on est loin de la désescalade pronée par David Manise par exemple).

Celt a écrit :

Je vais lister quelques livres que je trouve essentiels à la suite (parmi la montagne de livres qui surfent et vont surfer sur cette tendance suite au Covid).

Tout d'abord, le livre de Pablo Servigne "Comment tout peut s'effondrer".
Je pense que c'est LE livre à lire et ensuite prêter au maximum à son entourage pour une prise de conscience que le fonctionnement actuel de nos vies et économies ne peut pas tenir.
https://www.amazon.fr/Comment-seffondre … 2021223310

Et pour ce qui concerne le côté alimentaire et permaculture, "la révolution d'un seul brin de paille"
https://www.amazon.fr/r%C3%A9volution-d … 2844456243

Ainsi que "vivre avec la terre", magnifique ensemble de 3 livres écrits par le propriétaire de la ferme du bec hellouin.
Ces 3 livres regroupent presque tout ce qu'il faut savoir pour se lancer, voir pour ce qui concerne le 3ème tome pour créer sa micro ferme.
C'est cher mais moins que d'acheter X livres qui seront moins pertinents et vont souvent recroiser les mêmes infos au final (et je suis passé par là big_smile  )
https://www.amazon.fr/Vivre-avec-Terre- … 233011947X

Désolé pour les liens amazon, je suis plutôt pour passer par d'autres entreprises plus en rapport avec mes valeurs mais ça permet de consulter le plus grand nombre d'avis sur les livres.

En complément, sur Youtube, je trouve que Brian de "l'archi'pelle" a une approche sympa.
Il est en plus très accessible et a un discord où on peut échanger en direct avec lui.

https://www.youtube.com/channel/UCOc43V … MX7fikucyw
https://discord.gg/cgvXYqd

Un grand merci pour ces ressources beer


C'est bien l'argent qui fait tourner le monde, pas l'huile de corps. #Team Anti-#Team

Hors ligne

#10 07-04-2020 15:12:31

LaurJ
Membre
Inscription : 15-10-2018
Messages : 219

Re : Preppers de l'Enfer

ZZ chr a écrit :

Alors sans blague maintenant : nous pratiquons depuis une dizaine d'années dans notre potager la culture sans bêchage sous paillis multicouches permanent, suivant les préconisations de Dominique Soltner.
En hiver, multicouches feuilles mortes / copeaux de bois (quand j'en trouve) / paille ou foin. Tout ça se dégrade jusqu'au printemps pour finir en humus. En plus ça protège la faune en dessous et ça freine la pousse des herbes indésirables en mars.
Au printemps, inutile de bêcher : un trou dans la terre super meuble et maintenant bien grasse et pleine de verres tongue beer vers de terre, souple, humide, impeccable, on en mangerait presque. Évidemment, ça n'est plus de la poudre comme après un coup de motobineuse, mais ça respecte la vie des petites bêtes à l'intérieur et la fatigue du jardinier à l'extérieur (pas besoin de désherber, biner, bêcher...)
L'été, sur les plantations, paillis épais (20 cm mini) paille ou foin (ça pique moins). Peu d'arrosage, si ce n'est au pied des tomates qui sont sous tunnel. La terre reste fraiche.
Rotation des cultures conseillée.
Après on fait essentiellement des tomates (25 pieds), courgettes, potirons, potimarrons, concombres... et parallèlement beaucoup d'herbes aromatiques, sur paillis aussi.

Je pense que c'est la chose la plus "évidente" et accessible à faire lorsqu'on a le terrain pour le faire, ça ne coûte a priori pas une fortune pour s'y mettre, à part du temps et de la discipline. En cadeau, de la nourriture à un prix de revient défiant toute concurrence, et la possibilité de suivre un confinement beaucoup plus drastique que lorsqu'il faut faire des courses toutes les 2 semaines comme c'est mon cas actuellement.

Quand le rendement de ton potager est ouf pendant la bonne période, tu distribue autour de toi ou tu mets en conserve pour l'hiver ? (voire les deux ?)


C'est bien l'argent qui fait tourner le monde, pas l'huile de corps. #Team Anti-#Team

Hors ligne

#11 07-04-2020 16:09:29

Celt
Membre
Inscription : 17-11-2014
Messages : 121

Re : Preppers de l'Enfer

LaurJ a écrit :

Il y a eu un élément déclencheur ? Ou c'est l'aboutissement d'une réflexion plus ancienne ?

Lors d'un voyage à l'étranger, on est tombé dans un airbnb chez une personne qui vivait en autonomie et de la permaculture depuis des années.
Très peu sensible à ce genre de choses à l'époque (2015), ça m'a prouvé qu'un tel mode de vie était concevable et vivable à notre époque et dans notre système de société, ça m'a vraiment ouvert les yeux. Les nécessités économiques et le "quotidien" nous ont éloigné de cette parenthèse jusqu'à l'élément déclencheur suivant.

Le plus important probablement, la naissance de notre premier enfant.
C'est autant pour nous que pour la qualité de vie et la quantité d'enseignements qu'il pourra tirer de ce mode de vie "alternatif" que l'on franchi le pas je pense.

LaurJ a écrit :

Il est possible toutefois qu'en amorçant cette démarche de pouvoir faire face au moins temporairement à un cataclysme qu'il soit sociétal, environnemental, climatique, permette d'entrevoir une autonomie encore plus complète et durable, comme tu l'envisage. C'est juste que de mon côté je n'en suis pas encore là de ma réflexion. Mais ce genre de retour permet d'avoir un peu de recul sur ce qui est envisageable ou pas wink

La lecture du livre de Servigne risque de faire bouger les lignes plus rapidement que tu l'imagines à ce niveau wink

il a également pas mal de conférences et interviews disponibles sur youtube.

En voilà deux interessantes:
https://youtu.be/5xziAeW7l6w
https://youtu.be/kSVA5Q79Urc


LaurJ a écrit :

J'ai du mal avec "survivaliste", mais c'est certainement un biais créé par la médiatisation de "cas extrêmes" dont je faisais aussi allusion. Par exemple, un excellent ami de 20 ans est parti dans un trip depuis quelques années ou il cherche à voir une maison 100% autonome (même en eau potable), il a pris une licence de tir et commence à collectionner les armes à feu de calibres de plus en plus gros. J'ai peur qu'il monte dans son délire de plus en plus et qu'il n'en devienne parano. Jusqu'à la crise actuelle, pour la partie maison autonome, je pensais qu'il délirait, je ne pense plus ça que pour les flingues (et je pense que j'en démordrais pas, un tel arsenal ne pouvant que compliquer et envenimer les choses, on est loin de la désescalade pronée par David Manise par exemple).

Aujourd'hui, toujours en appartement, je filtre déjà l'eau du robinet avec un système Berkey.

Lorsque nous seront dans la maison, l'idée est comme ton ami d'être "autonome" avec un système de filtration de l'eau de pluie.
Comme un système de filtre est déjà en place ainsi que des cuves de 10.000 litres de récupération de l'eau de pluie, on part avec un avantage à ce niveau.

Normalement la consommation d'eau de pluie n'est pas autorisée en France.
Des exemples montrent que c'est possible en respectant un certain nombre d'étapes de filtrations (et après analyses auprès d'un labo pour confirmer la non-toxicité bien sûr...).

Pour ce qui est des armes à feu, je ne suis pas objectif étant moi même tireur sportif. De là à accumuler les armes non.
Une 22lr et un fusil de chasse à la rigueur...
Mais je vois ces détentions plus dans une optique de chasse (que je ne pratique pas aujourd'hui) que de défense.

Le rapport aux armes à feu est très particulier en France et a beaucoup évolué depuis une 20aine d'années.
Jusqu'au milieu des années 90 environ on pouvait acheter de nombreuses armes et munitions directement en supermarché avec sa simple CNI!
Les gens l'ont vite oublié avec les changements de réglementation successifs.

Pour aller dans ton sens, voici une vidéo qui argumente bien sur le fait que les "bisounours" ont plus de chance de s'en sortir que les "rambos" si ça devait vraiment partir en sucette big_smile

https://youtu.be/hEnXqWIgq_A


16-17-18-19 et 20  horns

Hors ligne

#12 07-04-2020 21:44:12

ZZ chr
Ironside Dick
Lieu : Haute Bretagne
Inscription : 03-01-2015
Messages : 12 760

Re : Preppers de l'Enfer

LaurJ a écrit :

Quand le rendement de ton potager est ouf pendant la bonne période, tu distribue autour de toi ou tu mets en conserve pour l'hiver ? (voire les deux ?)

Notre terre n'était pas tiptop au départ et on a tâtonné quelques années, notre potager n'est pas très grand, je ne fais pas vraiment tourner les cultures, nous ne mettons bien sûr aucun engrais, donc on n'est pas très exigents sur le rendement. Certaines années sont bonnes, d'autres moins.
Et quand on en a beaucoup, on mange tout ce qu'on peut et on donne le reste, excepté le potiron (on coupe et on met au congel pour les soupes hivernales). Il faut dire que nous sommes d'énormes consommateurs de tomates, surtout fraiches en été, et elles sont tellement bonnes... On en met beaucoup, et on en mange beaucoup. A noter : ce sont les pieds de tomates hybrides qui donnent le mieux avec le plus de constance chaque année.

On fait ça parce que nos légumes sont bien meilleurs, et accessoirement plus frais que dans le commerce. Surtout les tomates, justement. En plus j'ai horreur de manger des légumes en dehors de leur saison, de faire faire jusqu’à 12000 km à des denrées alimentaires fraiches (sauf les bananes ops ), et, chose interdite : on ne gaspille JAMAIS de la nourriture. Jamais rien ne part à la poubelle, même pas du pain (c'est pour les poules des autres).
Je suis donc plutôt locavore autant que possible, avec respect des saisons. Ni "prepper", ni survivaliste, car je ne crois pas à un effondrement tel de la société qui nous obligerait à vivre en autarcie (mais ça c'est un autre débat). Pour moi c'est juste une démarche de bon sens, de respect de la nature, de bien être et de qualité des produits (donc de plaisir à les consommer).
C'est surtout une manière d'emm... ceux qui veulent nous faire croire qu'on peut manger ce qu'on veut quand on veut et nous vendre leurs produits de m... ! Hors de question que je les engraisse à longueur d'année ! Par extension, c'est une démarche visant à dire non à la surconsommation, tant en produits manufacturés (chinois, éphémères, sous l'effet de la mode...) que non manufacturés (prendre l'avion, consommer de l'électricité nucléaire... mais là c'est plus difficile). J'essaye donc simplement d'en faire autant que je peux/supporte dans le bon sens, mais j'ai aussi mes limites...

Le principe des paillis est économe en matériel (motobineuse et carburant au pire, mais même outils de jardinages), en temps, en fatigue, en produits annexes... Il est lui-même peu onéreux. Il est surtout doublement respectueux de l'environnement, ne polluant pas dans un sens et permettant par ailleurs le développement d'une vie riche et variée tant dans le sol que dessus (y compris oiseaux et hérissons).

@ Chayant : avec le paillage, on n'a aucune limace dans la partie cultivée : elle contournent !  big_smile


Zizi Chromé ou Zizictateur pour Pierro, Ironside Dick pour Seb, HouZiZini pour Mike
Autoproclamé Prez à vie de la Team Super Connards (Vice-Prez : Pierro) + Président Dictateur Général du topic "Point Présence des habitiués / HF2021"  fuck    Vieux con depuis tout jeune fuck fuck
CHERCHE UN PASS 3 JOURS POUR MON 2ème FILS (présent en 2015 & 2016, absent depuis pour cause d'études)

Hors ligne

#13 08-04-2020 09:59:07

Chayant
Membre
Lieu : Bourgogne, origine Lorraine
Inscription : 13-10-2017
Messages : 304

Re : Preppers de l'Enfer

Tu as bien de la chance ! Moi elles dorment sous le paillage  devil

Je ne sais pas pour vous, mais cette année, mes aubergines n’ont pas levée... obligé d’acheter des plants dans le commerce sad

Dernière modification par Chayant (08-04-2020 09:59:27)

Hors ligne

#14 08-04-2020 10:00:33

Mac Seb
Thrashin` Moderator
Lieu : Bretonie
Inscription : 16-02-2011
Messages : 22 516

Re : Preppers de l'Enfer

Je trouve très instructif de voir que pour discuter d'un tel sujet, au final il est utilisé un forum de frestival de musique  cool
Mais en même temps c'est contradictoire, car au final vouloir s'affranchir de tout ce qui nous entoure, revient à rejeter l'utilisation de systèmes informatiques, ordi, smartphone,internet...tout le contraire de ce qui est fait pour diffuser ces belles information de bon sens devil

De mon côté, même si j'ai la place, par manque de temps, on cultive très peu, mais on favorise les circuits courts. Je favorise l'utilisation de l'avion que dans mon domaine pro wink

Astuce contre les limaces: vous gardez vos coquilles d'oeufs, vous les mixez et les étalez dans le jardin.
C'est bio, ça fertilise le terrain et ça gratouille les limaces donc vos légumes n'iront que mieux wink


HF 07-08-09-10-11-12-13-14-15-16-17-18-19-20. 21 in the pocket.
Thrashement vôtre / Je vais Thrasher sur vos tongues. devil
#Team Anti-Ghost  #M'en balek, on parle HF19
Street team Garmonbozia / Metal Obs dealer

Hors ligne