Vous n'êtes pas identifié(e).

#121 14-08-2017 21:51:06

emerswordmontei
Art Bourrine
Inscription : 20-08-2013
Messages : 12 445

Re : BRUTAL ASSAULT XXII 9-12/08/2017 Forteresse de Josefov - Jaromer (CZ)

Merci Erzewyn de ce bon report..
Dommage pour le temps et la foule..  sad
Comme vous voyagiez en avion, obligation de voyager léger.. Moins de pulls, sweats chauds et.. Rangers tongue
C'est chiant de ne pas pouvoir se reposer la nuit.. sad

Pour Dwef, on ne peut pas aimer tout.. Et quelle chance de voir Oathbreaker.. Un groupe que j'aimerais voir avec Defeater  big_smile

Tu m'as donné envie de voir plusieurs groupes.. Et Cough, ils viennent d'où ?


"Open mind for a different view ...Never cared for what they say"
"Life ends so fast, so take your chance and make it last"
" You rise, you fall, you 're down then you rise again
What  doesn't kill you makes you  stronger"

Hors ligne

#122 15-08-2017 10:38:24

Chab77
Membre
Lieu : 77
Inscription : 27-03-2014
Messages : 4 133
Site Web

Re : BRUTAL ASSAULT XXII 9-12/08/2017 Forteresse de Josefov - Jaromer (CZ)

Super report Erze ! smile


Passés : Hellfest 2012/2014/2015/2016 - Fall of Summer 2014/2015/2016/2017 - Lead Us Into Hell 2017

Chroniqueur chez https://chroniclesintheabyss.wordpress.com/

In Hardcore We Trust

Hors ligne

#123 15-08-2017 12:43:50

harry666
Hellfest cult member
Lieu : 45
Inscription : 25-05-2015
Messages : 1 382

Re : BRUTAL ASSAULT XXII 9-12/08/2017 Forteresse de Josefov - Jaromer (CZ)

Merci pour le report! décidement madame vous êtes toujours extrêmement locace dans vos reports!!!
et pour info il a plu aussi en Belgique pour l'Alcatraz mais bon seulement du vendredi soir au samedi midi, donc largement supportable
on se revoit au Méan  kiss  wink  wink

Hors ligne

#124 16-08-2017 15:43:02

Dextronaut
Membre
Inscription : 27-04-2013
Messages : 1 044

Re : BRUTAL ASSAULT XXII 9-12/08/2017 Forteresse de Josefov - Jaromer (CZ)

J’appuie les dires d’Erzewyn à propos d’une espèce en voie de développement : cet abruti sort de nulle part pour venir bourriner comme le gros connard qu’il est jusqu’aux premiers rangs (sans excuses, faut pas pousser). Arrivé là, ce bel enculé sort son smartphone, prend une photo de la scène et y ajoute éventuellement un selfie (jay vu le grpe yesss turbolol). Pour finir, cet étron fait immédiatement demi-tour en empruntant le même chemin et en rentrant de nouveau dans les mêmes personnes. Nul doute qu’une fois sorti de la foule, ce même trou du cul inondera dans la seconde les réseaux sociaux de sa chiasse photographique dans le but de se faire mousser.

Cette année, les incivilités tant sur le festival que sur le camping ont été beaucoup plus présentes qu’auparavant. Le Brutal Assault semble victime de son succès en accueillant tous les déçus des gros open airs.

Heureusement, ces quelques points négatifs n’ont pas eu raison de tout le reste, il suffit de lire le report d’Erzewyn ( kiss ) pour s’en rendre compte. Très content d'avoir fait la connaissance de Unorthodoxiste (bien remis?) et de wombat_with_goathorns (impressionnante culture musicale), on remet ça quand vous voulez les gars! Sans oublier notre compagnon de route René et notre camping en mode melting pot international qui s'étend d'année en année (Danemark, Ecosse, Inde, Tchéquie, Slovaquie, Singapour...).

J’ajoute juste quelques mots sur une des grosses claques prises durant ces quelques jours.

INCANTATION: second set, le lendemain du premier, sur l'Oriental Stage. Le choix n'a pas été simple avec Devin Townsend en face et, dans une moindre mesure, Tsjuder. Les américains nous ont donc gratifiés d’un set spécial composé de morceaux inédits, pour certains très peu voire jamais joués sur scène auparavant. Pas difficile me direz-vous, vu que le dernier album, Profane Nexus, était sorti tout juste la veille.

Cependant, Incantation a choisi le Brutal Assault pour présenter son dernier brûlot et l’audience n’a pas boudé son plaisir d’assister à ce show d’exception, qui fut pour moins l’un de plus intenses du festival.

L’ouverture sur Abolishment of Immaculate Serenity a juste absorbé le peu de forces qu’il me restait après 4 journées éprouvantes. S’en sont suivis un concentré de lourdeur, noirceur et destruction comme Incantation sait si bien le faire, à travers des titres issus de Onward to Golgotha, Mortal Throne of Nazarene, Blasphemy, Vanquish in Vengeance et du sus-cité Profane Nexus.

John McEntee, leader emblématique, est toujours à la fois autant possédé par sa musique que reconnaissant et plein de sincérité lorsqu’il s’adresse au public. Après plus de 30 ans en tant qu’acteur de cette scène, ça a le mérite d’être relevé. L’accompagnent Sonny Lombardozzi, qui assurait la lead guitar depuis quelques années en live, mais qui est maintenant membre à part entière du groupe, ainsi que Kyle Severn à la batterie. Je n’ai pas reconnu le bassiste qui semblait très jeune mais totalement dévoué à la musique du groupe (et ses petites grimaces à chaque note!). On tient là un line-up parfait.

Seul bémol : le running order faisait état d’un set d’une heure, qui n’aura finalement duré que 40-45 minutes maximum.
Total respect pour cette légende du death, dont le parcours n’a pas toujours été simple, mais qui revient en force depuis quelques années.

Ils ont rempilé pour un troisième set à l’afterparty le lendemain à Prague (en compagnie de Zhrine), mais je n’ai pas eu d’échos sur cette performance.

Pour la petite anecdote qui nous a fait marrer, à la fin du premier concert en main stage la veille, John au micro : « See you tomorrow at the chinese stage, or someting like that… ».

Pour celles et ceux intéressés, le dernier album, Profane Nexus, a été mis à disposition par Relapse Records sur youtube :
https://www.youtube.com/watch?v=rd-KagCxCIU


Brutal Assault 2010-14-15-16-17 / Cernunnos Pagan Fest 2014 / Eurockéennes 2004 / Fall Of Summer 2014-15-16-17 / Forest Fest 2018 / Graspop 2009 / Hellfest 2007-08-11-12-13-14-15 / Immortal Rites 2018 / Kill-Town Death Fest 2018 / Lead us into Hell 2017 / Mennecy Metal Fest 2013 / Metaldays 2013 / Metalfest (CH) 2009-10 / Metal Méan 2014-15-17-18 / Netherlands Deathfest 2016-17-18 / Neurotic Deathfest 2015 / North Of The Wall 2018 / Resurrection Fest 2014 / Rodeofest 2017 / Sonisphere 2011 / Vormela Fest 2014 / Wacken 2006 / Wolf Throne Support Festival 2015

Hors ligne

#125 16-08-2017 23:09:33

emerswordmontei
Art Bourrine
Inscription : 20-08-2013
Messages : 12 445

Re : BRUTAL ASSAULT XXII 9-12/08/2017 Forteresse de Josefov - Jaromer (CZ)

Merci Dextronaut de ton petit report...
Dommage qu'un con gâche certains concerts..  sad  et ce ne devait pas être le seul..
En tout xas, J'écouterai aussi Incantation, mais après le Motoc.. Et bon Fest.  wink


"Open mind for a different view ...Never cared for what they say"
"Life ends so fast, so take your chance and make it last"
" You rise, you fall, you 're down then you rise again
What  doesn't kill you makes you  stronger"

Hors ligne

#126 17-08-2017 09:21:40

OLD PUNK 85
Dodopunk
Lieu : jaune ou noir (selon arrivage)
Inscription : 13-01-2012
Messages : 5 794

Re : BRUTAL ASSAULT XXII 9-12/08/2017 Forteresse de Josefov - Jaromer (CZ)

Merci ERZEWYN et Dextronaut pour ces reports détaillés  wink

Fais chier les gros bourrins , malheureusement j'ai l'impression qu'ils se multiplient à vitesse grand V .  mad


Press-Bitter , tell us the Truth!
Filleul officiel de CJ !
Je suis ni un anti-social !                             
          ni un nanti-social !                           
LA LIBERTE VAINCRA !

Hors ligne

#127 17-08-2017 09:42:56

Mac Seb
Thrashin` Moderator
Lieu : Bretonie
Inscription : 16-02-2011
Messages : 18 943

Re : BRUTAL ASSAULT XXII 9-12/08/2017 Forteresse de Josefov - Jaromer (CZ)

Merci pour ces report ERZEWYN et Dextroliche  kiss .

Quel dommage pour la météo.
Pour le reste, encore un festival victime de son succès, ce qui permet de croire à certains qu'ils peuvent se comporter comme des porcs  mad .


HF 07-08-09-10-11-12-13-14-15-16-17-18   19 in the Pocket.
Thrashement votre / Je vais Thrasher sur vos tongues. devil
#Team Anti-Ghost
Street team Garmonbozia

Hors ligne

#128 17-08-2017 09:49:58

SAMM
Ashen Lady
Lieu : Route 666
Inscription : 30-06-2010
Messages : 4 669
Site Web

Re : BRUTAL ASSAULT XXII 9-12/08/2017 Forteresse de Josefov - Jaromer (CZ)

merci pour les super reports Erzewyn et Dextronaut et bon fest ce w-e  smile  smile

Hors ligne

#129 17-08-2017 10:14:20

ERZEWYN
Membre
Inscription : 05-02-2012
Messages : 3 393

Re : BRUTAL ASSAULT XXII 9-12/08/2017 Forteresse de Josefov - Jaromer (CZ)

Merci les amis kiss  kiss  kiss

Hors ligne

#130 17-08-2017 11:33:32

Unorthodoxiste
Membre
Lieu : Nantes
Inscription : 21-01-2017
Messages : 118

Re : BRUTAL ASSAULT XXII 9-12/08/2017 Forteresse de Josefov - Jaromer (CZ)

Hello, j'avais commencé un report hier soir, mais l'ordi a planté, j'ai tout perdu du coup, résumé des mes impressions en quelques lignes, moi qui ai fait le BA pour la première fois:
-Quand on vient des gros festoches openair, bah même si pour les habitués du BA il y avait du monde, bah on respire!
-En tant que français, niveau budget, on arrive en prince de la ville, on peut dépenser sans compter!
-Bon public attentif et réactif a la musique, mais parfois trop (FUUUUUUUUU les slam/pit sur les parts ambiant!).Les groupes semblent content de jouer la bas.Niveau concert, le son est quasiment toujours impeccable.
-Enfin, merci a Erze/Dextro pour l'accueil a leur camp cette année, c’était vraiment génial de pouvoir côtoyer autant de personnes de provenance différente!ATTENTION: le petit dej' Tcheque est uniquement liquide!Après 3(4?)heures de coma, l'adage "vomir c'est repartir" s'est avéré vrai en ce qui me concerne, j'ai pu voir tout ce que je souhaitais le samedi aprem^^

En ce qui concerne plus particulièrement les gens croisés du forum:
-Wombat:sacré culture Black Metal, dommage que ça soit de la merde devil Mais c'est un plaisir de t'écouter!
-Erze/Dextro:Merci de m'avoir supporté moi et mes gouts de chiotte kiss

Kiff découverte:
Zhrine: black occulte assez lourd, sur l'oriental ca a fait son effet!
Root: Bien charismatique le vioc qui chante. J'ai adoré.
Macabre: Enorme. J'hésite presque a porter une salopette maintenant.
Possessed: Il y avait un choix a faire avec Incantation, et je ne regrette pas, j'ai vraiment pris mon pied devant ses pionniers du death.
Demolition Hammer: Holy Fuck that was a motherfucking fucking concert motherfuckers!
Gutalax: Complétement débile. C'est donc pour çà qu'il manquait du PQ dans les Toi Toi du festoche big_smile

Plaisir de les revoir:
Opeth: Toujours la Classe! Jamais la même setlist, toujours des surprises, définitivement l'un de mes groupes favoris!
Nile: Lourd, puissant. Toujours la baffe avec eux tellement c'est parfaitement exécuté.
Suffocation: Vu en Plein Soleil au Sylak, sous la tempête au BA!Je regrette de n'avoir pas eu la chance de voir Mullen en live, mais le nouveau se débrouille bien avec un coffre bien puissant, toujours plaisant!
Revocation: je suis absolument pas objectif, j'adore ces gars. Pareil, toujours une setlist surprise. ONLY THE SPINELESS SURVIVE!
Wolfheart: Froid et mélodique, toujours un bon moment en leur compagnie!
Ulcerate: LOOOUUUUUUUUUURD. Enfin bon, c'est Ulcerate quoi(genre la dessus,fuck les slammers!)
Decapitated: C'est plus cque c'etait, mais ca reste technique et ca gagne en groove par rapport aux premiers albums. J'ai bien aimé!
Fallujah: Pareil, mes chouchoux. Musique puissante et sensible, mais qui gagne en brutalité live avec le nouveau chanteur j'ai trouvé, a voir sur les prochains albums.
Cryptopsy: Le son était encore plus propre qu'au Sylak, un plaisir!
Gorguts: Je pourrais limite les classer dans découverte tellement le son etait pourris lorsque je les avais vu au HF pour la première fois smile
Dillinger Escape Plan: J'aime ses gars, barré, déjanté, toujours oufissime. Bonne continuation a vous dans vos projets futurs!

Plutot cool:
Einherjer: Black vicking de base, mais sympathique.
Hour of Penance: Brutal Death qui passe bien en live, mais çà s’arrête la.
Batushka: Belle musique, mais tout ce délire scénique me laisse de marbre avec ce genre de groupe. mais sur CD c'est top.
Master's hammer: Tout ca pour ca? Sympa mais sans plus. Surement un problème générationnel.
Deserted Fear:Death bas du fond, c'est cool, mais c'est le genre de groupe que tu chies tout de suite après l'avoir bouffé.
Exorcizphobia: Crossover sympathique, très énergétique.
God Mother: musicalement pas ma came, mais pour avoir ouvert le fest, ils étaient en forme et c’était mouvementé, donc respect!
Dysangelium: Pareil, death de base local. Ca s'écoute, puis çà s'en va.
The Crown: Death melo suédois, mais tellement de changement de line-up avec ce groupe que je ne sais plus ou j'en suis.

Deceptions:
Wintersun: Prestation sympa, mais Jari, t'en fais trop et tu te fous de nous avec ta musique qui a une décennie de retard!
The Lurking Fear:Le probleme des supergroupes. Du Swedeath qui n'apporte rien. Dans le Genre, Cut-up fait mieux.
Trivium:vos premiers albums, ils sont ou?
Devin Townsend: Prestation impeccable, mais c'est purement une question de setlist.Chuis un addict de Deconstruction, et il en joue jamais:(
Fleshgod Apocalypse: Pareil, choix de Setlist. Un p'tit bout d'Oracles c'est sympa pourtant,mais bon, tant pis.

Cque j'ai raté et que je voulais voir:
-Aversion Crown :Merci le petit dej' du samedi matin. Remarque çà ma permis de me reposer^^
-Incantation : il y avait un choix a faire avec Possessed. A charge de revanche!
-Phurpa: Trop crevé, je suis allé voir Conjuring 2 au cinéma avec des couillons qui faisaient des bruitage, c’était rigolo. ABBATH!

Bon çà fait pas loin de 30 concerts dans leur intégralité, ce premier BA aura été brutal dans tous les sens du terme en ce qui me concerne smile

Mot de la fin : Nightwish>Darkspace ,voila.

Hors ligne

#131 17-08-2017 15:02:56

ERZEWYN
Membre
Inscription : 05-02-2012
Messages : 3 393

Re : BRUTAL ASSAULT XXII 9-12/08/2017 Forteresse de Josefov - Jaromer (CZ)

Merci à toi, Unorthodoxiste, pour ce report!  wink
On sent tout de suite que ça va mieux que samedi matin!  big_smile

Hors ligne

#132 18-08-2017 12:14:52

Dextronaut
Membre
Inscription : 27-04-2013
Messages : 1 044

Re : BRUTAL ASSAULT XXII 9-12/08/2017 Forteresse de Josefov - Jaromer (CZ)

Unorthodoxiste a écrit :

Nightwish>Darkspace

Salaud big_smile
Pour la peine, tu auras droit la prochaine fois à un p'tit déj' polonais!


Brutal Assault 2010-14-15-16-17 / Cernunnos Pagan Fest 2014 / Eurockéennes 2004 / Fall Of Summer 2014-15-16-17 / Forest Fest 2018 / Graspop 2009 / Hellfest 2007-08-11-12-13-14-15 / Immortal Rites 2018 / Kill-Town Death Fest 2018 / Lead us into Hell 2017 / Mennecy Metal Fest 2013 / Metaldays 2013 / Metalfest (CH) 2009-10 / Metal Méan 2014-15-17-18 / Netherlands Deathfest 2016-17-18 / Neurotic Deathfest 2015 / North Of The Wall 2018 / Resurrection Fest 2014 / Rodeofest 2017 / Sonisphere 2011 / Vormela Fest 2014 / Wacken 2006 / Wolf Throne Support Festival 2015

Hors ligne

#133 18-08-2017 17:52:06

wombat_with_goathorns
Membre
Lieu : España!
Inscription : 02-10-2009
Messages : 132

Re : BRUTAL ASSAULT XXII 9-12/08/2017 Forteresse de Josefov - Jaromer (CZ)

C'est à moi de donner quelques impressions? Comme ça on fera bien le tour d'une bonne partie des groupes  smile


Uada : scénario assez intime sur l'Oriental (pas trop de monde, Emperor + Opeth obligent), faible lumière blanche au fond de la scène, de la fumée, figures cagoule/capuche (mgla? fallait la faire celle-là. Obligé tongue ), quelques étoiles dans la nuit.... C'est juste ce qu'il nous faut pour se régaler avec les titres de Devoid Of Light qui s'enchaînent. Un pur bonheur!
Petit extra: on peut dire que le concert de Ultha m'a fait une impression très similaire vu que les conditions étaient les mêmes. Mais préférence à Uada big_smile

Mayhem : La tournée DMDS ne s'arrête jamais (2 ou 3 ans déjà? Et ils en vont rajouter des couches en automne). Je ne me plains pas. A force, ça devient vraiment très pro (contrairement au désastres qu'ils faisaient il y a un certain temps....) .
Mise en scène soignée, bon son (les guitares bien plus "fuzzy", ce qui change un peu du son plus "glacial" de base mais c'est tout aussi solide) et le groupe qui connait son truc. Ça fait plaisir.

S'il y a une chose que j'apprécie au BA par rapport à d'autres festoches de métal, c'est les groupes non-métal. Cette année n'etait vraiment pas une exception. Je dirais même que la plupart étaient parmi les meilleurs prestations du fest.
J'ai bouffé les deux heures de SWANS et aucun regret. Des longs morceaux de noise rock qui partent in crescendo jusqu'à un climax de bruit totalement hypnotisant. Scotché pendant 120 minutes.
Hypnotisant n'était pas trop le cas avec IGORRR qui proposait un mélange peu orthodoxe (unorthodoxiste? hihihi, ok je sors) de breakcore/death métal/classique. Un gros bordel musical qui transforme la Metalgate en un dancefloor improvisé. Ça bouge bien, les métalleux aiment la musique electro (Perturbator l'a bien montré les deux ans aupartavant big_smile ). 
Et puis j'achève sur GOD IS AN ASTRONAUT. Enfin! Depuis le temps que je voulais les voir, et vraiment pas déçu! Excellent show, les lumières, les zikos et le son (décidément niveau open air c'est dificile de faire mieux que le BA). En salle cela peut être plus approprié, mais la Metalgate et l'Orientale marchent vraiment bien dans ces cas!

J'arrête là, la flemme de mentionner Tsjuder (toujours fun en live), Furia (assez impressionant), entre autres.....

Parenthèse pour dire que les conditions météo à Jaromer sont vraiment un mystère. C'est incroyable comment en 3 ans ça doit toujours être chaleur extrême, le froid, la pluie ou des grosses tempêtes. Est-ce trop demander d'avoir quelques jours de soleil+nuage en plein Août?? Je ne comprends pas... 

Dernier mots pour dire que ce fut très très très sympa de rencontrer les gens du forum Erzewyn, Dextronaut et Unorthodoxiste (même s'il écoute Nightwish  hmm haha...), ainsi que les autres membres du camping. Au plaisir de se revoir bientôt sur d'autres festoches!! (NDF? Roadburn? Metaldays? BA encore? La liste est longue.....  smile  ).

Hors ligne

#134 22-08-2017 10:01:30

СuпремболА
Membre
Inscription : 22-08-2017
Messages : 54

Re : BRUTAL ASSAULT XXII 9-12/08/2017 Forteresse de Josefov - Jaromer (CZ)

Allez on envoie la sauce !
Merci aux participants du forum pour cette troisième (ou première c'est selon) édition !


JOUR PREMIER

GOD MOTHER : commencer le Brutal Assault par du Hardcore bâtardisé (sic) c’est une façon particulièrement évocatrice de s’en prendre d’emblée plein la gueule. Parce que ce n’est pas du HxC honteusement croisé émo et DJ Viandox, c’est plutôt la réaction type d’une pollinisation au Grind, Death voire d’autres substances tout aussi nocives mais plus rampantes. Bref, c’est furieux, court, et l’énergie sur scène se propage jusqu’aux auditeurs, honorablement nombreux pour un groupe d’ouverture. Et puis un crooner cascadeur (et v’là que je hurle au milieu du pit, que j’escalade les stuctures de la scène) ça fait plaisir à voir et à entendre !

DESERTED FEAR : la toile de fond piratesque ne me disait rien qui vaille, les compos, certes taillées pour la scène, auront conforté mes yeux : du Death Metal de moussaillon, qui growle ou accélère pour paraître un minimum viril mais qui n’impressionne ni ne fait peur. Quelques riffs bien lourds mais aussi rabâchés que les aventures d’un vieux loup mer atteint d’Alzheimer … Il n’est pas sans dire que je désertai le concert avant la fin.

FLESHGOD APOCALYPSE : avec un groupe qui me rappelle continuellement le parrain (God Mother n’est ce pas ?) et un autre qui a sorti un ep du nom de Mafia c’est à se demander si il n’existe pas des liens obscurs entre le festival et une antenne locale de la pègre italienne … la queue devant le stand de pizza étant siffrediquement plus longue que celles des autres pourvoyeurs de substances alimentaires me paraît encore maintenant fort suspecte … FLESHGOD APOCALYPSE donc, venu défendre son « King » à coup de grandiloquence, de Verolenica Bordacchini et autre MST, est parvenu à captiver mon attention durant tout le set, d’une part grâce aux compos jouées malgré la petite dernière, qui aurait pu être remplacée par un ou deux titre de « Labyrinth », et d’autre part grâce à un son des plus équilibrés, exercice compliqué pour ce type de formations dites symphoniques, qui m’aura au final permis d’apprécier le savoir-faire italien.

GORGUTS : mais c’est que je craignais un set centré sur le titre-fleuve du dernier EP ! Une délivrance, une extase dès l’ouverture du set par un « From Wisdom to Hate » qui annoncera la qualité des titres joués sur scène. Une extase qui se poursuivra jusqu’au ralentissement impitoyable de «Forgotten Arrows ». Une fluidité, une cohérence entre ces morceaux tirés des trois derniers albums, une aisance technique remarquable et remarquablement précise grâce à la clarté du son (décidément l’équipe technique assure).

HAIKU FUNERAL : je n’avais pas été emballé par ce que j’avais écouté d’eux préalablement et leur set ne m’a pas vraiment fait changer d’avis. Entre 2 et 4 encapuchonnés ont pris la scène (estrade serait plus approprié) pour leur lieu de culte et ont balancé, outre de l’encens dont la fumée et les odeurs remplirent l’Ambient Lodge et mes poumons profanes, de la dark-ambient aussi convenue que leur cérémonie auditive. Ca posait une ambiance pour sûr, et les textures rythmiques aux relents indus des premiers titres n’étaient pas pour me déplaire, mais au final si je me souviens plus de ce que j’ai vu qu’entendu c’est qu’il n’y a que trop peu d’intérêt à mes calices auditives.

COUGH : quelque chose avait dû m’échapper lors de ma recherche préBA car à peine arrivé à l’Octagon, je ne pensais plus à passer mon chemin mais seulement à rester tant le Doom de COUGH me happa. Un clavier et des guitares tour à tour mélancolique, psychédélique ou plus hargneux, le tout évidemment lourd et hypnotisant.

ULTHA : c’était carré, pro, et pour moi en tout cas, assez chiant : des arpèges simplistes aux explosions de tremolo d’un goût trop commun, le tout sur une dizaine de minutes par morcif parce que répété à l’envi et ce malgré un clavier atmosphérique convaincant et une paire de hurleurs complémentaires … non merci.

HELHEIM : on passe de têtes blondes en têtes blondes, plus au Nord cette fois avec les Norvégiens de Helheim qui affiche une durée de vie proportionnelle à sa discographie, longue et bien remplie. Un équilibre entre tradition et modernité qui s’exprime autant en mélodies froides sur fond de blasts qu’en passages plus catchy ou reposants. On apprécie la qualité des arrangements et la cohérence des compos, sans oublier une prestation scénique énergique et sans fioritures. L’utilisation de chants clairs, bien intégrés et maîtrisés auront fait de ce concert une bien bonne surprise.
BORIS : ce soir c’est soirée schizo. Je ne savais pas à quoi m’attendre des Japonais tant ils ont exploité des courants aussi divers qu’étonnants ! Ce sera finalement et principalement du côté obscur du sashimi au thon, celui rempli de métaux lourds, qu’on ira s’en prendre plein les oreilles. Un set dont je n’aurais reconnu que deux titres (désolé les fanboys), mais qui ne m’aura pas empêché d’être englouti sous cette masse de saturation et cette profondeur hors du commun ! Diantre quel son (je ne louerai jamais assez le professionnalisme du staff technique), quelle prestation de la part du trio ! Les lumières sont rarement crues, le plus souvent tamisées et elles versent autant dans le bleu que le rouge, ce qui accentue le côté tellurique et en fusion des compos qui avancent inexorablement. D’un stoner sponsorisé par Castelnaudary, aux instants plus sereins personnifiés par Wata, qui jouera de l’accordéon et dont la voix douce apaisera mon ouïe et mon âme, BORIS nous aura fait voyager à un travers un monde de sensations.


BIRDS IN ROW : point de Batushkhype pour moi (je sais c’est cheap or sheep ce type de blague) c’est vers la Metalgate et Birds in Row que je me dirige pour une cornanche made in France. Vu le gabarit des gars on aurait pu en douter haha mais c’est qu’une fois les instruments branchés ils dégagent une de ces intensités ! Oscillant entre hardcore, punk et screamo ce trio fournit une dose d’énergie et de désespoir (heureusement coupée d’éclaircies histoire de ne pas totalement sombrer) qui ravira  le public. Un bassiste incontrôlable, un batteur aux patterns aussi groovy que débridés mais sans tomber dans la surenchère et un guitariste écorché vif déchainé, qui, caché derrière sa crinière hurle en un effort toujours plus proche de la rupture des cordes vocales … on est bousculé de mélodies poignantes en élans de fureur jusqu’aux dernières notes du set. « Pilori », « Torches » … de quoi être torturé entre résignation et protestation pour un bon moment.

WOLVES IN THE THRONE ROOM : Pentti Linkola doit pas trop les apprécier, ces écolos qui prennent l’avion, alors que moi c’est tout le contraire : ils ne m’ont jamais vraiment fait décoller. Et ça ne sera malheureusement pas leur prestation qui me fera changer d’avis malgré l’investissement évident de chacun des membres et un son tout ce qu’il y a de plus propice à l’immersion la plus totale. A part un titre, le plus lent et le moins varié rythmiquement, je ne me suis pas senti transporté par ce Cascadian Black Metal qui aura sans nul doute passionné la plupart des festivaliers présents cette nuit-là.


DEUXIEME JOUR

GADGET : Grind d’obédience suédoise, proche de Rotten Sound, dont je n’aurais observé la prestation qu’à travers l’écran géant, ô combien pratique ! Les tempos sont élevés, l’énergie et la brutalité de rigueur. Pas familier avec leur discographie pour une couronne j’aurais toutefois pu constater le travail derrière chaque titre, autant rythmiquement que riffiquement, et ainsi apprécier la relative mais bien présente variété de ces brûlots furibards. A approfondir !

CRYPTOPSY : quand on m’a dit au camping que le groupe allait jouer « None so Vile » j’ai pas réfléchi, j’ai instinctivement et intérieurement gutturaliser de satisfaction, d’étonnement et de soulagement. Je n’ai même pas songé au fait qu’avec un seul survivant de la formation d’origine, ça aurait plus des airs de tribute-band qu’autre chose … « None so Vile » était, est et restera « None so Vile » bordel ! La chaleur, à nouveau au rendez-vous (n’est-ce pas les festivaliers de l’édition 2014 ??), ne m’aura pas gêné une seule seconde tant j’aurais été absorbé, digéré et réduit à néant par tant de maîtrise technique, de charisme et d’excellence (avec des titres pareils!). On ne présente plus cet album j’imagine mais le vivre en live, avec ces étendards représentant la pochette où figure un Jean ayant perdu la tête, la brutalité, le vice, l’imprévisibilité et le chaos des compos, un McGachy comme frontman totalement investi (la simulation d’éventrement avec le micro haha) et performant, un son toujours aussi impressionnant … ça relève de l’expérience cathartique ! Le show le plus brutal du fest !!!

HOUR OF PENANCE : quel plaisir d’entendre « XXI Century Imperial Crusade » et « Cast the First  Stone » tirés de l’album éponyme, album qui m’aura redonné envie d’écouter ces Italiens dont le côté trop BehemothoNilesque m’avait jusqu’alors laissé de marbre. Faut avouer que sur scène ça a la patate et que le côté imposant voire solennel de certains passages est du plus bel effet. Le petit Paolo impressionne avec son coffre et son aisance à triturer la guitare en même temps qu’il growle. Ayant pioché un ou des titres dans toute leur discographie depuis « The Vile Conception » (et oui « Misconception » a été joué !) l’assistance en aura eu pour son compte de blasts et de brisage de nuque.

AVENGER : Jack Da + Soleil + Fatigue = set vu couché devant l’écran mais dont je ne me souviens plus de grand-chose …

NILE
: ou une de mes premières turgescences mortellement métallique … l’instant émotion quoi. Et fort heureusement aucunement déçu par ces égyptophiles qui auront interprété « Defiling the Gates of Ishtar » et « Black Seeds of Vengeance » uniquement pour le plaisir du plus humble des narrateurs haha. Ajouté à ces perles, des tubes en puissance tels que « Sacrifice unto Sebek », « Sarcophagus » ou plus étonnement « Unas, Slayer of the Gods » et me voilà prêt pour la pesée des âmes, quitte à être dévoré par Ammout. Niveau prestation c’est le haut de la pyramide : les gars, non seulement contents de partager leur Death Metal magistral au public, font également preuve d’un réel plaisir d’être sur scène et entre eux.
Exceptionnel même si trop court !!!

EMPEROR : le trio d’antan is back, accompagné de deux autres musiciens afin de rendre dignement honneur à ce classique qu’est « Anthems to a Welkin at Dusk ». La sophistication des compositions est et retranscrite et parfaitement audible, Trym est en forme, le public aussi. Petite variation par rapport à l’original et qui n’était pas pour me déplaire : Ihsahn emploie plus souvent la voix claire que sur l’album. Ses cris Black, bien que reconnaissables, étant un peu faiblards ce soir peuvent expliquer cette modification. Excellent show, des musiciens ultra-carrés aux lumières. Deux points qui m’ont laissé perplexe mais qui n’ont point atténué la qualité de l’ensemble : le fait de ne pas avoir joué « Alsvartr » en live (le titre passait dans les enceintes …) et l’intérêt de présenter « I am the Black Wizard » avec un son aussi clean. J’adore ce titre mais ça manquait d’atmosphère et de crasse.

GNAW THEIR TONGUES : j’étais resté voir OPETH pour trois titres et le temps d’arriver à l’Ambient Lodge je loupai le début d’une des raisons de ma venue au Brutal Assault : l’infâme Mories. Le gars qui a transformé cet espace de détente, ce cocon lounge aux lumières tamisées en une loge de l’horreur, du sordide et de l’extrême. Sous forme de duo (il est accompagné d’une nana derrière un ordinateur pour envoyer les titres et peut-être les bidouiller un peu aussi) le Hollandais Violant torture sa basse et son gosier pour faire pénétrer la terreur dans nos oreilles. Cette basse justement, point central dans bon nombre de ses décompositions sur support audio y est tout aussi présente et sinistre en live, elle épaissit la sauce déjà bien visqueuse tout en apportant un très léger soupçon de musicalité à l’ensemble noisy comme il faut. Ces superpositions de samples (cris, instruments à cordes malmenés), de batterie programmée ajoutant un côté industriel et inhumain instaurent avec les éléments précités un mur de son opaque où le Malsain règne. De quoi se sentir bien sale une fois la performance achevée et malheureusement écourtée.

SUFFOCATION : de quoi se changer les idées et de passer d’un traumatisme à un autre, celui des cervicales cette fois-ci. Etant loin d’être au courant de tout ce qui passe dans la sphère Metal je pensais vraiment voir Frank Mullen jusqu’à ce qu’on me révèle qu’une fois encore je verrai le groupe sans le chauve à la main folle. Déception mise de côté, je dois avouer que son remplaçant assure tout à fait au poste, que ce soit vocalement ou lorsqu’il s’agit de communiquer avec le public. Une fois l’appréhension envolée  je plonge tête la première dans la brutalité et la rigueur technique de ce Death Metal de haute branlée. Je m’attendais à entendre plus de titres du dernier pondu, qui soit dit en passant ont dignement passé le test du live mais un bon pourcentage a été gardé pour molester le fan, qui commence à être maltraité par les éléments aussi, avec des morceaux issus « Pierced from Within » et «Effigy of the Forgotten » entre autres manuels de broyage de nuque. Je retournai à ma tente avant la fin du concert histoire d’être bercé par tant de douceurs une fois dans le sac à viande (on devrait chanter « Infecting the Crypts » aux petits enfants le soir avant d’éteindre la lumière non ?).


TROISIEME JOUR

ULCERATE
: heureusement que tout n’était pas en feu parce qu’avec ces murs d’eau et autres vents particulièrement violents on frôlait l’Apocalypse de peu ! Premier concert de la journée en milieu d’après-midi, je rejoignai tout ce petit monde regroupé sous la structure désormais sanctifiée (car la seule à abriter une scène) afin de vérifier si la subjugation présente sur album serait possible à retranscrire hors studio. Disons que oui et non : là où, sur galette, je m’abandonne des plus volontiers à ces tourbillons de guitares, à cette technicité au service d’une atmosphère toujours plus désolée et fataliste je me retrouve durant le concert à rester quasi-fixé sur la partie rythmique du trio Néo-Zélandais et ce, à cause de/grâce à un son mettant les parties les plus aigües et détaillées en retrait (j’imagine que pour celui qui ne connaissait pas les titres ça devait pas être évident à encaisser). Un mal pour un bien donc, parce que ça m’aura permis d’apprécier pleinement le jeu, que dis-je, le génie de Jamie Saint-Mérat, qui à la manière d’un Lille Gruber, est parvenu à insuffler une personnalité dans les compos, s’affranchissant des rythmiques traditionnels pour n’en retenir que la quintessence et bâtir à coups de pieds et baguettes un monument d’efficacité, de complexité, d’excellence tout simplement. Pas aussi transcendant que ce à quoi je m’attendais, Ulcerate en live m’a permis de m’attarder sur un autre des piliers de son art, ce qui s’avère au final être un complément exceptionnel à leur Death Metal (pour ne pas dire une nécessité).

THE CROWN : en fait je suis resté planqué sous la tente, d’une pour être bien placé pour Possessed, et de deux pour ne pas avoir à faire un aller-retour en terrain ultimement boueux sur plusieurs mètres à l’entrée de la Metalgate (respect à ceux qui sont partis voir Incantation pour revenir ensuite ;-)). Bah The Crown, je ne connais qu’une moitié d’album, « Possessed 13 » donc que dalle quoi ! C’était en tout cas mieux que dans mes souvenirs, on a affaire à un Death très thrashy, parfois nerveux, souvent groovy qui n’oublie pas de blaster de temps en temps. Joindre à cela quelques solos assez heavy et une attitude des musiciens décontractée et communicative pour en faire un concert franchement sympa.

POSSESSED : Baptême live en ce qui me concerne pour ces hircins co-géniteurs du Death Metal, et quelle branlée !
L’énergie des compos, la sauvagerie vieille-école des tempos, les solos enflammés … bordel, évidemment que les adorateurs venus en nombre allaient hériter de ces vibrations destructrices ! Headbang permanent, jeu d’équilibriste sur un sol souillé de diverses substances, bousculades exorcisantes, je ressors du set en pièces mais comblé ! 
Tough guy ce Jeff Becerra : il a l’air fatigué, il a l’air de souffrir par moment (c’est vraiment l’impression que j’ai eu à plusieurs reprises) mais ça ne l’a pas empêché d’assurer et de plaisanter (« My belief »).
Pour les die-hard : un nouvel album devrait sortir.

HUMAN LARVAE : performance sous le signe du triturage de pédales en tout genre et de gargarismes au verre pillé, l’Allemand nous assène sa Harshnoise en soumettant les potards à ses envies de carnage auditif, où saturation et annihilation flattent le masochisme latent ou patent de ceux présents, où les stridences vocales, apportant quelques désagréables nuances à l’ensemble, amplifient l’écho de la toute-puissance du Rien face aux larves que nous sommes.

ELECTRIC WIZARD : avec le nombre de joints au m² difficile de prendre une bouffée d’air pur haha. C’est qu’ils sont attendus pour le Weedcult Tonight les magiciens ès doomeries. Et je comprends vite pourquoi car une fois la cérémonie débutée, difficile d’en décrocher, le magnétisme opère ! Le son est fort et croule sous les graves, chaque frappe du batteur fait trembler le sol (soit-il loué d’être dispensé de tout blast où la faille sismique était assurée). Les cinq sens sont mis à contribution : les riffs captivent l’ouïe, l’écran diffusant des scènes de films d’exploitations séduit la vue (désolé Jus !), l’atmosphère sativienne comble odorat et goût alors que la transe des corps en mouvement ne cesse d’attiser le toucher … on est au bord de l’éréthisme.
Malheureusement pas de « Flower of Evil » (la séance aurait pu tourner au bad-trip) mais les « Satanic Rite of Drugula », « The Chosen Few » et l’explosion « Funeralopolis » ont fortement contribué à transfigurer votre serviteur.

De l’Expérience en barre !

QUATRIEME JOUR


AVERSIONS CROWN : qui ne connaît pas l’adage « Deathcore du midi réduit en bouillie » ? Le jeune frontman, sadique et sûr de lui, en aura fait voir de toutes les douleurs à cette portion du public encline aux wall of death et autres accolades de maternelle. L’extermination de cet échantillon turbulent aura été évitée grâce à la redondance des compos, redondance dans leur structure (non il n’y avait pas qu’un morceau joué X fois n’est-ce pas ??) qui alterne principalement entre moments techniques et très rapides, car il y a une bonne dose de Brutal-Death typée Origin ou BTM pour rester en territoire connu, et ambiances plus relâchées et mélodiques, sans oublier les inévitables breaks terrassants inhérents au genre pratiqué, qui permet à la basse d’écraser toute forme de résistance. Un set puissant et carré pour les kangourous extraterrestres.

OATHBREAKER : retranscrire cette ambiance aussi intimiste que furieuse sur l’une des deux scènes principales, avec un sacré monde, c’était du challenge. Le doublé « 10 :56 »/ « Second Son of R. » aura rapidement et définitivement levé mes doutes tant la bipolarité vocale de Caro Tanghe est remarquable. D’une touchante voix fragile, parfois cassée et me faisant penser à Beth Gibbons, à ces furieuses clameurs, celle qui hypnotisera une partie du public (entre elle et un des guitaristes qui crachait toutes les 2 minutes le choix est fait) semble dans son élément.  Les autres musiciens ne sont pas en reste et délivrent une excellente prestation où émotion et tension, main dans la main, nous promènent entre instrospection à fleur de riff et passages aussi puissants que lumineux. Et tant pis si la formule ne change guère entre les titres car il réside en chacun d’entre eux une dimension passionante et dramatique qui va bien au-delà de toute formalité … « Needles in your skin » pour preuve ! Et là où le passé de certains groupes paraît encombrant pour ses géniteurs, OATHBREAKER n’hésite pas trancher avec sa nouvelle direction pour balancer en clôture de set un « Glimpse of the Unseen » issu du premier album, aussi lourd que menaçant et que l’on qualifiera plus aisément de Black Metal, crachat qui en aura surpris plus d’un !

ZHRINE : s’il y a bien deux porcs pour un Danois il doit y avoir trois ou quatre moutons par Islandais. Alors donc, quand on veut se dédier au Metal dit Extreme on s’acoquine forcément avec les mêmes personnes. D’où Zhrine, qui comporte un des guitaristes de Svartidaudi. Et comme dirait Nietzsche : Islandais, trop Islandais (Français ça marche aussi … #DSO). Ca dissone, ça arpège, ça dissone en arpégeant, ça souffle quand il faut et c’est malgré ce manque de personnalité un groupe au potentiel certain. Par exemple les colorations Death Metal teintant certains passages, comme sur « Spewing Gloom » ou « The Syringe Dance » sont à creuser ! Là où tout le monde sera d’accord c’est qu’en live c’est top, les gars sont carrés et propres sur eux, le (contre)bassiste est exemplaire dans son jeu et son implication et les titres, malgré ma critique, défilent impeccablement. A suivre !

INCANTATION : cf. le paragraphe détaillé de Dextronaut !

FURIA : que partage ce groupe avec 1/3 des festivaliers ? La nationalité polonaise bien sûr. Faut donc pas s’étonner que la Metalgate soit blindée hein ! Je me contente de rester à l’entrée afin de profiter et d’une vue d’ensemble sur la scène et de l’écran posté devant, nouveauté appréciable de cette édition. J’avoue avoir volontairement fait l’impasse sur le dernier album dont les 2-3 titres glanés ici et là me laissaient supposer une tournure plus nombriliste et aventureuse (dans le sens chiant haha) que par le passé, pourtant chargé en expérimentations plus ou moins réussies. En même temps j’imagine que c’est ce qu’on aime bien chez eux, être surpris. Comme «Opętaniec», avec son début très dansant, qui passé l’euphorie des premiers instants devient plus mélancolique avant de finir sur une note plus épique. Du FURIA aux mélodies finement arrangées et aux tempos variés, du FURIA comme je l’aime ! Après quelques titres de « Nocel » et son prédécesseur dans les oreilles, la transition vers le petit dernier se fait sentir (la fatigue se fait sentir certes mais ne saurait être la cause principale, cf. la suite du programme). Ca prend plus son temps, un peu trop des fois, on reste calé sur du mid-tempo ou du plus lent, les mélodies me font moins d’effet. Je reste jusqu’à la fin mais ce qui avait très bien commencé s’achève sur une petite déception (note du vieux con : ça manquait de blasts KURWAAA).


MAYHEM : d’un désappointement, j’étais persuadé d’en passer à un autre mais … sont-ce vraiment les mêmes qu’il y a deux ans en arrière ?? Un Hellhammer et un Attila qui n’en font pas des tonnes, ça tient du miracle non ? Et bien là, pour l’occasion, et quelle occasion, ils furent tout en retenue. Ok, j’exagère pour le Hongrois mais ça me semblait tellement plus approprié et crédible que ça ne m’a pas dérangé. Des encapuchonnés sur fond d’église lugubre (c’tte pochette) et on est parti pour une commémoration sans temps-dead. Aucune communication nécessaire avec le public, Mayhem enchaîne les archétypes de morbidité et de froideur made in Norway. Le fanatique a beau les connaître par cœur, il ne pourra s’en lasser, quitte à être maudit pour l’éternité. Peu d’hérésies envers les compos originelles : «De Mysteriis Dom Sathanas » débute par des notes lugubres de piano reprenant le riff d’ouverture, puis Attila, prêtre, thuriféraire et enfin réceptable de je ne sais quelle entité, délivre un chant liturgique tout bonnement convaincant et qui s’adapte parfaitement à ce morceau funèbre d’anthologie. De ses différentes techniques vocales, il en usera à bon escient tout du long et je me laisse convaincre que s’il les avait eues lors de l’enregistrement il les aurait utilisées.
THE PAST WAS ALIVE !

Hors ligne

#135 22-08-2017 10:15:31

Chab77
Membre
Lieu : 77
Inscription : 27-03-2014
Messages : 4 133
Site Web

Re : BRUTAL ASSAULT XXII 9-12/08/2017 Forteresse de Josefov - Jaromer (CZ)

Merci à tous pour vos reports (СuпремболА tu as une sacrée plume !) ! smile


Passés : Hellfest 2012/2014/2015/2016 - Fall of Summer 2014/2015/2016/2017 - Lead Us Into Hell 2017

Chroniqueur chez https://chroniclesintheabyss.wordpress.com/

In Hardcore We Trust

Hors ligne

#136 22-08-2017 13:33:03

deadpool_az
Membre
Inscription : 13-04-2017
Messages : 445

Re : BRUTAL ASSAULT XXII 9-12/08/2017 Forteresse de Josefov - Jaromer (CZ)

Chab77 a écrit :

Merci à tous pour vos reports (СuпремболА tu as une sacrée plume !) ! smile

Je valide.

Merci pour tous ces excellents reports !

Hors ligne

#137 22-08-2017 14:09:38

ERZEWYN
Membre
Inscription : 05-02-2012
Messages : 3 393

Re : BRUTAL ASSAULT XXII 9-12/08/2017 Forteresse de Josefov - Jaromer (CZ)

Je valide également! Merci René pour cette lecture agréable et enrichissante! wink

@ Chab : René est quelqu'un de formidable et d'une grande culture musicale! Je ne m'entoure pas de n'importe qui quand je pars au BA, c'est une affaire trop sérieuse!  tongue

Hors ligne

#138 22-08-2017 14:50:12

Chab77
Membre
Lieu : 77
Inscription : 27-03-2014
Messages : 4 133
Site Web

Re : BRUTAL ASSAULT XXII 9-12/08/2017 Forteresse de Josefov - Jaromer (CZ)

@Erzewyn : indirectement, c'est également un compliment pour moi vu que tu me demandes tous les ans depuis qu'on se connait de venir avec toi au BA tongue


Passés : Hellfest 2012/2014/2015/2016 - Fall of Summer 2014/2015/2016/2017 - Lead Us Into Hell 2017

Chroniqueur chez https://chroniclesintheabyss.wordpress.com/

In Hardcore We Trust

Hors ligne

#139 22-08-2017 17:48:31

СuпремболА
Membre
Inscription : 22-08-2017
Messages : 54

Re : BRUTAL ASSAULT XXII 9-12/08/2017 Forteresse de Josefov - Jaromer (CZ)

16l9p9y.jpg

A vous de deviner ce qui manquait le plus !

@ Chab77 : merci bien mais j'utilise un clavier lol

Hors ligne

#140 22-08-2017 17:52:50

ZZ chr
Ironside Dick
Inscription : 03-01-2015
Messages : 7 650

Re : BRUTAL ASSAULT XXII 9-12/08/2017 Forteresse de Josefov - Jaromer (CZ)

СuпремболА a écrit :

http://i65.tinypic.com/16l9p9y.jpg

A vous de deviner ce qui manquait le plus !

@ Chab77 : merci bien mais j'utilise un clavier lol

De la crème chantilly dans le rouleau géant !   devil

Hors ligne

#141 22-08-2017 17:55:08

ERZEWYN
Membre
Inscription : 05-02-2012
Messages : 3 393

Re : BRUTAL ASSAULT XXII 9-12/08/2017 Forteresse de Josefov - Jaromer (CZ)

Ce fou rire quand j'ai vu cette photo!!! lol  lol  lol
Trève de plaisanterie, je décolère pas! mad

Hors ligne

#142 22-08-2017 17:59:11

СuпремболА
Membre
Inscription : 22-08-2017
Messages : 54

Re : BRUTAL ASSAULT XXII 9-12/08/2017 Forteresse de Josefov - Jaromer (CZ)

ZZ chr a écrit :
СuпремболА a écrit :

http://i65.tinypic.com/16l9p9y.jpg

A vous de deviner ce qui manquait le plus !

@ Chab77 : merci bien mais j'utilise un clavier lol

De la crème chantilly dans le rouleau géant !   devil

Bien essayé ... ce n'est pas proposé avec mais ça pourrait 
En fait c'est le stand qui n'était guère présent cette année ... quelle honte !

@Erze : tu remarqueras l'exotisme d'un certain plat proposé par l'asiate big_smile

Hors ligne

#143 24-08-2017 11:40:06

ERZEWYN
Membre
Inscription : 05-02-2012
Messages : 3 393

Re : BRUTAL ASSAULT XXII 9-12/08/2017 Forteresse de Josefov - Jaromer (CZ)

СuпремболА a écrit :

Erze : tu remarqueras l'exotisme d'un certain plat proposé par l'asiate big_smile

Oui, effectivement! lol

Tu as fait le questionnaire du BA sur FB ?

Evidemment, outre les 5 groupes à proposer, ma requête a porté sur le retour de ce stand qui nous a tant manqué cette année... et plus de douches aussi (accessoirement, ça peut être utile!)

Hors ligne

#144 24-08-2017 12:21:30

Unorthodoxiste
Membre
Lieu : Nantes
Inscription : 21-01-2017
Messages : 118

Re : BRUTAL ASSAULT XXII 9-12/08/2017 Forteresse de Josefov - Jaromer (CZ)

J'ai répondu Hate Eternal à toutes les questions moi je crois big_smile

Hors ligne

#145 27-08-2017 10:33:43

СuпремболА
Membre
Inscription : 22-08-2017
Messages : 54

Re : BRUTAL ASSAULT XXII 9-12/08/2017 Forteresse de Josefov - Jaromer (CZ)

@ Erze : j'ai effectivement répondu au questionnaire et ai pointé les mêmes problèmes logistiques que toi. J'ai justement  lu hier soir dans le livret de cette édition qu'il est préconisé d'aller aux douches en (fin de) soirée, quand y a les bons gros groupes quoi ...
Pour les 5 groupes que je veux voir apparaître sur l'affiche j'ai choisi : PERTURBATOR, CARPATHIAN FOREST,DEAD CONGREGATION, PROTECTOR & WHOREDOM RIFE  big_smile
Tu te souviens qui tu as durement sélectionné ?

@ Unorthodoxiste : plus sérieusement, j'ai également choisi HATE ETERNAL (avec entre autres MORBID ANGEL, ARTIFICIAL BRAIN, DIOCLETIAN et je ne sais plus, une entité qui ne se produira jamais sur scène sans doute.

Hors ligne

#146 27-08-2017 18:55:33

emerswordmontei
Art Bourrine
Inscription : 20-08-2013
Messages : 12 445

Re : BRUTAL ASSAULT XXII 9-12/08/2017 Forteresse de Josefov - Jaromer (CZ)

Beaucoup de lecture à faire.. En tout cas, merci pour vos reports..
C'est tentant, mais je ne sais si j'irais un jour:
- je ne me vois pas me taper toute la route et l'avion.. j'aurais un problème : je ne sais pas "voyager léger" surtout en camping !  ops
- je n'ai pas assez de "connaissances "pour votre cercle, mais de l'enthousiasme, de la passion (certains disent trop, mais vivre trop, c'est une devise de beaucoup et je ne me vois pas autrement, trop fade  ), et une envie de découvrir  big_smile


"Open mind for a different view ...Never cared for what they say"
"Life ends so fast, so take your chance and make it last"
" You rise, you fall, you 're down then you rise again
What  doesn't kill you makes you  stronger"

Hors ligne

#147 28-08-2017 08:46:12

ERZEWYN
Membre
Inscription : 05-02-2012
Messages : 3 393

Re : BRUTAL ASSAULT XXII 9-12/08/2017 Forteresse de Josefov - Jaromer (CZ)

@ René : oui, bien sûr, aller se doucher après les concerts aussi... Totalement crevé, traverser la forêt dans un noir quasi complet, pendant 30-40 minutes aller/retour, avec un peu de chance sous la pluie, dans le froid... sad
Sinon, j'ai tapé dans le classique, du genre qu'on en a marre de voir sur toutes les affiches  tongue  : Archspire, Amputory, Blood Incantation, Cardiac Arrest et Pissgrave!  smile

@ Emers : s'il y a bien une chose que tu as prouvé ces dernières années, c'est que quand tu veux, tu fais! Et on ne sait jamais ce que l'avenir nous réserve, le mauvais, mais le bon également!  wink  kiss
Ca demande également certains renoncements, comme dit sagement Lestan. Si je peux faire le BA, c'est aussi parce que j'ai renoncé au Hellfest...

Hors ligne

#148 28-08-2017 09:39:16

Mac Seb
Thrashin` Moderator
Lieu : Bretonie
Inscription : 16-02-2011
Messages : 18 943

Re : BRUTAL ASSAULT XXII 9-12/08/2017 Forteresse de Josefov - Jaromer (CZ)

Merci pour ces excellents reports  wink .


HF 07-08-09-10-11-12-13-14-15-16-17-18   19 in the Pocket.
Thrashement votre / Je vais Thrasher sur vos tongues. devil
#Team Anti-Ghost
Street team Garmonbozia

Hors ligne

#149 29-08-2017 14:00:28

SAMM
Ashen Lady
Lieu : Route 666
Inscription : 30-06-2010
Messages : 4 669
Site Web

Re : BRUTAL ASSAULT XXII 9-12/08/2017 Forteresse de Josefov - Jaromer (CZ)

superbe reports bravo  yikes

Hors ligne

#150 01-09-2017 21:01:00

chrisôô
The Gôône
Lieu : 69 (miam)
Inscription : 24-03-2013
Messages : 9 786

Re : BRUTAL ASSAULT XXII 9-12/08/2017 Forteresse de Josefov - Jaromer (CZ)

Merci pour tous les reports smile

Hors ligne

Pied de page des forums